Les traitements de racine

L’émail est la seule partie visible des dents naturelles. C’est le tissus le plus dur du corps car il est minéralisé à 98%, mais en dessous de celui-ci la dentine est vivante. De petits vaisseaux sanguins nourrissent la pulpe et la dentine des dents. Lorsqu’une carie a perforé la couche d’émail , les bactéries se développent dans la dentine et provoquent une inflammation de la pulpe dentaire.

Après un certain temps cette inflammation peut se traduire par des douleurs épisodiques plus ou moins fortes en raison de l’inflammation de la pulpe dentaire. Ces douleurs évoluent souvent par poussées qui peuvent être extrêmement violentes.

Contrairement à ce qui se produit ailleurs dans le corps lorsqu’une lésion permet à des bactéries de passer la barrière de la peau, le débit sanguin ne peut pas toujours augmenter suffisamment pour apporter les éléments de cicatrisation du fait que les orifices d’entrée des canaux sont trop étroits.

Passé un certain seuil d’inflammation la pulpe dentaire ne peut donc plus guérir, même si la carie originelle a été traitée. Dans ce cas, la pulpe dentaire se nécrose plus ou moins vite et avec plus ou moins de douleurs, ou parfois même, sans aucune douleur.

Si aucun traitement n’est fait, il arrive qu’après une période de douleurs croissantes celles-ci disparaissent.

Cela ne veut pas toujours dire que la pulpe a récupéré, mais plutôt qu’elle est complètement morte. Dans ce cas, après un délai plus ou moins long, qui peut se compter en années, la douleur réapparait mais alors ce n’est plus la dent qui fait mal mais l’os qui la supporte car les tissus morts de la pulpe provoquent une infection osseuse.

Selon les signes cliniques l’examen détermine si la perte de vitalité de la pulpe est réversible ou non.

Si c’est encore réversible la vitalité de la dent peut être conservée mais si l’inflammation est trop importante pour espérer une guérison il faut « dévitaliser » la dent en traitant les racines.

Les pathologies pulpaires étant pour la plupart d’origine carieuse, donc infectieuse, le but du traitement de racine est de désinfecter la chambre pulpaire et les canaux radiculaires.

C’est souvent long et minutieux car l’anatomie des canaux est plus ou moins complexe, avec des ramifications secondaires etc…  Le travail consiste à élargir les canaux principaux jusqu’à pourvoir faire passer du désinfectant au bout des racines et dans les ramifications secondaires. Après quoi les canaux sont remplis de pâte, puis la couronne dentaire est reconstituée ce qui permet de conserver la dent dans de bonnes conditions.