Les augmentations osseuses

L’os est un tissu vivant qui se régénère en permanence.

A tout instant des cellules sont créées et d’autres détruites comme ailleurs dans le corps.

Ce sont les forces de mastication transmises par les dents qui stimulent la régénération naturelle de l’os. Après l’extraction de dent(s), l’os perd de son volume petit à petit.

Lorsqu’il devient nécessaire d’extraire une dent c’est le plus souvent à cause d’une lésion parodontale qui au fil des années a provoqué la résorption de l’os, jusqu’au moment où la dent bouge trop pour être conservée. Une fois la dent extraite, l’infection parodontale disparaît et l’os cicatrise, mais l’absence de la stimulation mécanique par la transmission des forces de mastication déséquilibre le cycle résorption/régénération de l’os qui se résorbe plus qu’il ne se régénère.

Même sous une prothèse amovible l’os est insuffisamment stimulé et se résorbe lentement.

Augmentation sinusienne

C’est pourquoi il peut être nécessaire d’augmenter le volume osseux pour placer un (des) implant(s) dans de bonnes conditions. Selon les cas l’augmentation d’os pourra être faite en même temps que la pose du ou des implants, et dans d’autre cas il faudra commencer par augmenter l’os et attendre quelques mois avant de pouvoir poser le ou les implants.

Les protocoles d’augmentation osseuse sont très éprouvés. Les matériaux apportés sont soit de l’os naturel du patient, soit des matériaux divers dont un bon nombre a fait ses preuves depuis longtemps. Il n’est pas possible de les présenter en quelques lignes car chacun a ses indications et il y a de nombreux paramètres à prendre en compte.