Les prothèses amovibles

Lorsqu’il manque plusieurs dents, voire la totalité des dents d’une mâchoire, la prothèse amovible est la façon la plus légère, la moins invasive et la plus économique de recréer un sourire et de redonner une capacité de mastication.

Ces prothèses sont appelées « totales » lorsqu’elles remplacent toutes les dents d’une arcade, ou « partielles » lorsqu’elles n’en remplacent qu’une partie.

a- Les prothèses totales tiennent par effet de ventouse sur la gencive et les forces de mastication ne sont supportées que par la gencive et l’os sous-jacent. Compte tenu de la souplesse de la gencive la stabilité de la prothèse totale n’est jamais parfaite et l’efficacité de la mastication est bien moindre qu’avec des dents fixes.

Aujourd’hui il est possible de conserver une prothèse complète et de la stabiliser par dessous avec une barre portée sur des implants.

Cela n’oblige pas toujours à refaire une prothèse neuve, tout dépend de son état.

Pour obtenir la meilleure longévité il est recommandé d’utiliser quatre implants à la mâchoire supérieure et trois à la mâchoire inférieure, mais deux implants peuvent suffire dans certains cas.

Grâce à ce système de stabilisation les forces de mastication sont toujours principalement supportées par la gencive et l’os de la mâchoire, mais le gros avantage est le gain de stabilité. Lorsque le patient mastique d’un côté, la prothèse totale ne bascule plus, et lorsqu’il éternue, baille ou éclate de rire, la prothèse ne tombe plus.

b- Les prothèses partielles tiennent en bouche par des crochets placés sur les dents naturelles restantes. Les forces de mastication sont en partie supportées par la gencive et l’os des secteurs édentés, et par les dents naturelles restantes. A la longue, les dents qui supportent les crochets finissent pas devenir mobiles et il faut les enlever, augmenter l’importance de la prothèse partielle et mettre de nouveaux crochets sur des dents qui, à leur tour, deviendront mobiles un jour. Au final le processus se termine le plus souvent par une prothèse totale.

Comme pour les prothèses totales, les implants rendent de grands services pour la stabilisation de la prothèse partielle en supportant des efforts mécaniques qui sont le plus souvent fatals aux dents naturelles.